Central Park à New York

Central Park à New York

Central Park, New York

Si vous pensez à 5 choses différentes à faire en plein air, vous pourrez en faire au moins 4 d'entre elles dans Central Park à New York. Ses plus de 340 hectares représentent un véritable paradis naturel pour les New Yorkais. Le parc se trouve à Manhattan et il est délimité par la 110ème rue au nord, la 8ème avenue à l'ouest, la 59ème rue au sud et la 5ème avenue à l'est : il se trouve au coeur de New York et semble être une oasis au milieu des gratte-ciel de la ville.

Que faire à Central Park ?

Si vous aimez observer des oiseaux, visitez The Ramble, une section du parc où vivent de nombreuses espèces différentes d'oiseaux migrateurs. Pour les romantiques, une promenade en barque sur le lac au Loeb Boathouse et un dîner au restaurant surplombant le lac compose un rendez-vous idéal. Et puis vous pouvez aussi prendre une calèche tirée par des chevaux pour remonter dans el temps ou choisir l'option plus moderne avec les cyclo-pousse.

Central Park pour les sportifs

Mais en général, les personnes se rendant le plus à Central Park sont les sportifs. Une route (Park Drive) de près de 10 kilomètres entoure le parc. Elle est peu fréquentée par les voiture et coupée à circulation à certaines heures : elle fait alors le bonheur des coureurs, des cyclistes et des adeptes du roller.

Central Park

Le parc en dit long sur le mentalité des New-Yorkais et comment cette ville bondée a su créer un grand espace où les habitants puissent d'évader de la jungle urbaine comme s'ils se trouvaient a des kilomètres du bruit et où ils peuvent participer à des courses/marathons les week-ends, faire de l'escalade sur Rat Rock, Cat Rock, Dog Rock, Duck Rock ou Beaver Rock ou encore faire du patin à glace sur les deux patinoires du parc.

Central Park pour les enfants

Les enfants seront ravis de trouver plus de 20 terrains de jeux à travers le parc. Mais aussi le célèbre manège et le théâtre de marionnettes dans le Swedish Cottage qui émerveille les enfants depuis 1877. Enfin, le zoo de Central Park est sans aucun doute une destination qui enchantera les plus petits mais les grands aussi.

L'histoire de Central Park

Central Park est considéré comme un monument de New York.

C'est à la demande des résidents de New York et notamment de ceux vivant dans des quartiers surpeuplés et bruyants. Ils envient alors les parcs de Paris et de Londres et font entendre leur voix aux autorités qui décideront finalement de faire construire le parc sur la seule superficie de terre rocheuse, marécageuse et inhospitalière de la ville où aucun bâtiment n'avait été construit. L'Etat lance alors un concours pour les plans du futur parc et c'est le projet de l'architecte britannique Calvert Vaux qui est finalement retenu.

A l'image de la ville de New York, le lieu de construction se remplit d'hommes, environ 20 000 qui travaillent sans relâche à la réalisation d'un parc comme jamais on en avait vu dans d'autres pays. C'est un énorme travail d'équipe de gens venus de nations différentes : des ingénieurs Américains, des ouvriers Irlandais, des jardiniers Allemands, etc. Trois millions de mètre cubes de terre ont été nécessaires, la destruction de zones rocheuses à l'explosif et le drainage de terrains marécageux pour pourvoir avancer dans le projet ; plus de 270 000 arbres et arbustes ont été plantés. Lors d'une première ouverture au public en 1857, les visiteurs étaient comptés par millions.

Une des images emblématique qu'a fourni Central Parc est celle de centaines de personnes faisant du patin à glace sur fond de gratte-ciel et de paysages enneigés, notamment en 1949 avec la construction de la patinoire Wollman Skating mais aussi bien avant avec les lacs gelés du parc qui faisaient déjà office de patinoire.

Central Park

Et puis bien d'autre choses sont arrivées par la suite : des concerts les dimanches dans les 1880, le manège, les chèvres et certainement l'attraction la plus aimée : le zoo.

Un millionnaire allemand, August Heckscher, a fait don en 1927 du premier terrain de jeu de Central Park. Le parc, considéré comme le poumon de New York, a continué à s'agrandir et se rénové dans les années 1950 et début 1960 grâce à des investissements privés. La patinoire Wollman Skating mentionnée auparavant par exemple permet de faire du patin en hiver et d'organiser des concerts en été.

La Lasker Rink Pool, grâce au don d'Albert Lasker permit de fournir aux New-Yorkais une piscine en été où beaucoup d'entre eux ont appris à nager petits. LaChess and Checkers House à elle permit à tous les joueurs d'échecs d'améliorer leur stratégie...

Treize années de construction et un entretien permanent ont été nécessaires pour fournir aux New-Yorkais et aux visiteurs ce véritable havre de paix qu'est Central Park au milieu de l'agitation de la ville qui ne dort jamais.