Utica - New York

Utica - New York

Cette petite ville de l'Etat de New York est plus célèbre pour son grand parc comprenant de nombreuses installations sportives tant pour l'hiver que pour l'été bien que pour ses très beaux éléments d'architecture.

Plus Vite, Plus Haut, Plus Fort - Utica

Utica peut être fière d'une chose : son histoire. Bien qu'affectée par l'évolution des Etats-Unis et des villes alentours, elle a développé sa propre histoire et a évolué à son rythme.

Utica, New York

Tout a commencé avec la construction du Erie Canal en 1819 qui relie l'Océan Atlantique aux Grands Lacs et passant par plusieurs villes de l'Etat de New York dont Utica. Celle-ci se trouve d'ailleurs à mi-chemin et représente donc un lieu d'arrêt fréquent pour les voyageurs empruntant le canal. Les courants du fleuve Mohawk a aidé l'équipement industriel à l'époque où les systèmes d'électricité n'était pas très développés. Et la croissance a commencé : l'immobilier a explosé et les industries ont prospéré, notamment dans le secteur du coton. Utica est alors passé d'être une petite ville isolée à une destination privilégiée.

Cependant, l'industrie textile a commencé à diminuer à la moitié du XXème siècle. Beaucoup d'usines ont fermé. Dans les années 1950, la corruption et la criminalité ont fini par envahir les rues d'Utica qui sera alors appelée "Sin City".

Par la suite, les choses variaient de décennies en décennies avec des périodes positives comme avec le développement de compagnies radiophoniques dans les années 1990 et des périodes de problèmes financiers menant à la fermeture de certains services publics. Les habitants perdaient leur emploi et partaient donc en chercher ailleurs.

Utica - Sin City

A l'arrivée du XXIème siècle, les citoyens de pays en guerre comme la Bosnie, l'Iraq, le Cambodge ou la Thaïlande ont vu dans la ville abandonnée d'Utica une nouvelle opportunité : c'était une ville qui avait besoin de personnes, qui elles-mêmes avaient besoin d'une ville. Des projets de remodèlement de la ville ont commencés à voir le jour et la "Sin City" est alors devenue "Second Chance City" (ville de la deuxième chance).