Les gratte-ciel de New York

Les gratte-ciel de New York

A New York City, le moyen le plus facile de distinguer les touristes des habitants est d'observer qui regarde en l'air ou pas. Les visiteurs restent tous bouche bée devant la grandeur des gratte-ciel de New York. Ses merveilles verticales sont bien plus qu'une caractéristique unique du paysage de la ville, ce sont de véritables oeuvres d'art.

Tours de Babel

Après tout, Manhattan est entouré d'eau et le seul moyen pour s'étendre était de le faire en hauteur. C'est pourquoi nous voyons aujourd'hui autant de bâtiments immenses qui ont fait de New York une ville célèbre et reconnaissable dans le monde entier.

Voici une liste de quelques gratte-ciel de New York parmi les plus connus :

Chrysler

Chrysler Building

Au 405 de Lexington Avenue s'érige comme la représentation de l'importance des gratte-ciel à New York City. Ce bâtiment fascinant a été le premier à battre le record de plus de 300 mètres de hauteur, faisant de New York la capitale mondiale des gratte-ciel. Il a été le bâtiment préféré des habitants, des architectes et touristes et le plus applaudi pour son design élégant et étiré.

Mais la caractéristique la plus intéressante est sans doute le décor au sommet du bâtiment qui fait la fierté du Chrysler : d'un côté pour son style Art Déco et d'un autre pour l'histoire de la construction.

Lorsque le président de l'entreprise automobile Chrysler, Walter Chrysler a fait sa demande de construction du bâtiment à l'architecte William van Allen en 1926, il pensait à une construction de 56 étages. Rien de trop opulent mais juste ce qu'il fallait pour détrôner Lincoln Building de la 42ème rue en hauteur et donc devenir le bâtiment le plus haut du monde (autrefois, une réputation de bon homme d'affaires reposait sur la possession du plus haut bâtiment du monde)...

Mais c'est une fois la structure édifiée, que Chrysler a appris que le Bank of Manhattan Building allait être compléter par une pyramide qui dépasserait alors la construction du Chrysler de 66 centimètres. Il décidait alors de faire construire un élément de plus pour le sommer de son bâtiment qui surpasserait même la célèbre Tour Eiffel avec 319 mètres de hauteur.

Et cela devait être fait en secret...

Avec l'accord de Van Allen, la construction secrète commençait à l'intérieur même du bâtiment. Et c'est lors de l'inauguration en novembre1929, que l'élément additionnel, la maintenant très célèbre flèche aux motifs d'automobiles, a été érigée, sortant de l'intérieur de c qui semblait être le sommet du building.

Cette action a été considérée comme un réel trait de génie. L'opération s'est déroulée en plein jour, aux yeux de tous et n'a pris que deux heures pour enfin faire du Chrysler le plus haut bâtiment de New York.

Les banquiers auraient cependant leur revanche 80 ans plus tard, en 2009 avec la construction du building de la Bank of America sur la Sixth Avenue avec une hauteur de près de 366 mètres.

Flatiron Building

Flatiron Building

En 1901, la Fueller Company, compagnie spécialisée dans la construction de gratte-ciel, voulait construire un bâtiment original pour attirer les hommes d'affaires de Wall Street à la Fifth Avenue, à cette époque presque entièrement désolée. Le résultat obtenu un an plus tard allait devenir un des plus célèbres symboles de New York : un bâtiment de forme triangulaire, d'inspiration Renaissance, s'élevant à près de 87 mètre de hauteur et s'étendant de la Fifth Avenue, Broadway et les 22ème et 23ème rues East.

Certes il ne représente pas le style typique des buildings de New York mais son aspect classique et unique a rapidement fait de lui un des préféré des habitants et des visiteurs. Les hommes d'affaires de Wall Street n'ont jamais déménagé pour le Flatiron comme l'idée original le voulait mais la construction a fourni aux New-Yorkais une nouvelle occupation : en raison de sa forme particulière, des vents forts soufflaient constamment autour du bâtiment, les hommes pouvaient alors observer comment se levaient les jupes des femmes passant près du building. C'est de là que vient l'expression à la mode à cette époque de "23 skidoo!" : c'est ce que criaient les policiers aux voyeurs pour leur conseiller de partir.

Woolworth Building

Woolworth Building

Situé au 233 Broadway, ce building de 241 mètres de haut ayant reçu la distinction du National Historic Landmark est comme la preuve que les gratte-ciel de New York aujourd'hui sont comme des cathédrales.

En l'observant, sachez que vous serez face au plus ancien gratte-ciel de la ville (il a été construit en 1913). Observez le style néogothique, notamment les flèches se trouvant au sommet. Puis rendez-vous à l'intérieur dans le couloir cruciforme et regardez les vitraux rappelant l'art paléochrétien.

Autre élément religieux caractéristique du bâtiment : le galerie de bas-reliefs, qui n'est pas sans rappeler les grandes églises médiévales, représente les saints patron du building - l'ingénieur Gunvald Aus, le président de la Irving Bank Lewis Pierson et l'agent de location Edward J. Hogan.

Avec ce building, vous verrez New York différemment.

One Liberty Plaza

One Liberty Plaza

Ce bâtiment noir de 226 mètres de haut et comprenant 51 étages se trouve dans Lower Manhattan, au 165 Broadway. Ce n'est certainement pas le building le plus original et attractif de New York mais il a une histoire intéressante à découvrir.

D'abord parce qu'après les attaques du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, le rez-de-chaussée du One Liberty Plazathe a tristement servi de morgue pour les victimes des attentats.

Et puis parce qu'il occupe l'espace où s'érigeait avant l'un des gratte-ciel de New York des plus aimés : le Singer building, démoli en 1968 parce que ses étages les plus hauts étaient trop petits pour que des bureaux y soient installés. Il était le plus grand building de la ville entre 1908 et 1909.