Aéroport JFK New York

L 'aéroport JFK de New York

Vous vous souvenez de Tom Hanks dans le film The Terminal ? Il y joue un Européen qui reste "coincé" dans un immense terminal d'aéroport mais qui finit par y passer une agréable journée "normale" puisque s'y trouvent magasins, restaurants et même musées. Vous l'aurez compris, il s'agit de l'roport International John F. Kennedy.

Il est fort probable que pour votre séjour à New York, vous arriviez à destination dans cet aéroport. Trouvez ici quelques informations.

Aéroport de New York : l'histoire d'un nom à choisir

Aéroport New York

Avec environ 58 500 000 de passagers en transit chaque année, cet aéroport représente la plus importante porte d'entrée des Etats-Unis. Il rapporte 30 milliards de dollars à New York City, et cela en seulement quelques dizaines d'années d'existence.

Mais avant de s'appeler ainsi, plusieurs noms ont été donnés à l'aéroport.

En 1943, il s'est d'abord appelé Idlewild, en honneur au terrain de golf sur lequel il avait été construit. Le nom était familier pour les New-Yorkais et facile à retenir en général pour tout le monde.

Aéroport New York

Ensuite, juste avant son ouverture officielle, les autorités changent d'avis et lui donnent le long nom de Major General Alexander E. Anderson Airport, dernier vétéran de la guerre civile des années 1940. Mais les New-Yorkais continuent d'appeler l'aéroport Idlewild. Cinq ans plus tard, l'aéroport change de nom pour International Airport, Anderson Field : légèrement plus court certes mais les New-Yorkais ne cesseraient de l'appeler Idlewild.

Et puis, 15 ans plus tard, le président John F. Kennedy, certainement le plus aimé du XXème siècle, est tué à Dallas (Texas). En seulement quelques semaines, les New-Yorkais choisissent de rendre hommage au président en renommant l'aéroport de son nom.

Dès lors, l'aéroport n'a plus jamais été appelé Idlewild.

Trajet de l'aéroport JFK à la ville : JFK Airtrain

L'aéroport John-F.-Kennedy se trouvant dans Queens, il est séparé d'un bon nombre de kilomètres du centre de Manhattan. Heureusement, il existe le AirTrain JFK.

New York Airtrain

C'est en seulement 35 minutes que ce train aérien vous emmènera au coeur de Manhattan. Le système fonctionne 24h/24, 365 jours par an et le trajet coûte 5$. Vous pourrez le prendre à partir de n'importe quel terminal à destination du réseau ferroviaire régional ou du métro aux stations Jamaica ou Howard Beach.

Pour acheter vos billets, vous trouverez facilement des machines automatiques mais aussi des agents ; vous les reconnaîtrez grâce à leur veste rouge.

Le AirTrain JFK représente donc le meilleur moyen de se rendre à Manhattan depuis l'aéroport JFK de New York. Vous aurez certes deux autres possibilité de le faire : avec le Long Island Rail Road pour un trajet de même durée (32 minutes) mais pour plus de 13$. Vous aurez aussi la possibilité du métro mais non seulement vous mettrez beaucoup plus de temps (65-75 minutes) mais aussi plus d'argent (environ 7$25).

De plus, considérez vous arrêter dans la principale, immense et belle station Penn Station, se trouvant sous le célèbre Madison Square Garden.

Le vol de la Lufthansa

Louis Werner ne devait pas être très bon au jeu puisqu'à la fin desannées 1970, sa dette s'élevait à plus de 20 000$. Mais il a eu la chance de travailler en tant que superviseur de cargo pour la compagnie Lufthansa à l'aéroport JFK, régulièrement en charge de transférer des millions de dollars pour les touristes et militaires de l'Allemagne de l'Ouest. Et heureusement encore, il devait de l'argent à un homme n'ayant absolument pas peur de voler de grosses sommes d'argent et ayant de srelations avec des membres de la mafia new-yorkaise : Martin Kurgman.

Après avoir monté son équipe avec des représentants de diverses familles de la mafia, Louis Werner finit par minutieusement préparer ce qui serait le plus grand vol d'argent liquide de l'histoire appelé "the Lufthansa Heist" : 8 millions de dollars volés le 11 décembre 1978. L'opération s'est déroulée facilement : les gangsters sont entrés dans l'aéroport JFK à 3h après avoir menotté un gardien, ont volé l'argent et sont repartis dans leur fourgon.

Malheureusement, parmi les douzaines de personnes impliquées dans le vol, l'homme en charge de se débarrasser du fourgon a comme subi les effets d'une dose d'adrénaline trop élevée et a commencé à fumer de la marijuana, puis de l'alcool et enfin de la cocaïne. Il est réveillé le lendemain dans l'appartement de sa petite amie par la police en rapport avec le mauvais stationnement de son fourgon...

Le plus grand vol du XXème siècle n'a finalement pas si bien terminé.