Musée d'Histoire Naturelle New York

Musées que seul New York pouvait avoir

A quoi ressemblaient vraiment les dinosaures ?

D'où viennent les humains ?

Quelle est la cause du réchauffement climatique ?

Certaines de ces questions n'ont pas de réponses définitives mais les plus probables aujourd'hui sont celles fournies à New York.

Sur la 79th street, à l'Ouest de Central Park, se trouve le Musée Américain d'Histoire Naturelle.

Musée d'histoire naturelle de New York : huit étages représentant le monde

Musée histoire naturelle New York

Le musée, à la réputation construite et préservée depuis plus de 130 ans, offre non seulement des informations pertinentes sur le monde dans lequel nous vivons mais aussi il propose aussi des expériences impossibles à voir ailleurs (vous pourrez essayer de regarder une baleine bleue de dessous en grandeur nature ou vous placer à 1 mètre et demi d'un gorille mais soyez prêt à subir des maux de tête logistiques.

Si vous avez du temps lors de votre séjour à New York, n'hésitez pas à venir enrichir vos connaissances scientifiques dans ce musée. Nous vous proposons ci-dessous une liste des choses incontournables à voir.

Le hall des fossiles

Musée histoire naturelle New York

New York est la ville comptant le plus de dinosaures. Des dinosaures venus de tous types d'époques et de lieux de la préhistoire ont envahi le musée grâce à l'équipe de conservateurs et paléontologues du musée qui ont créé une des plus grande collection de fossiles au monde. Découvrez-la au 4ème étage du musée.

Elle présente les célèbres Tyrannosaurus Rex en position de chasse, un brontosaure, a Mammuthus (éléphant méridional plus grand qu'un mammouth), un Tricératops et un Stegosaurus. Il en existe d'autres, moins connus (c'est-à-dire qu'on ne voit pas dans le film Jurassic Park) mais tout aussi impressionnants comme par exemple le Styracosaurus.

Besides the spectacular dinosaur displays, look out for other enlightening exhibits like the Elephant Room or the Whale Display, in which bones are kept in constant movement.

Hall Akeley des mammifères d'Afrique

Musée histoire naturelle New York

Carl Akeley était un taxidermiste quelconque.

Le travail de ce New-Yorkais consistait à recréer des habitats dans des halls de musées : végétation, animaux, lumière, etc. Il a été le premier homme dans le monde à le faire et il a toujours été un des meilleurs. La première fois qu'il a rencontré un gorille, près de Mt. Mikeno au Congo, il a fait une sculpture d'une ressemblance époustouflante appelée The Old Man from Mikeno que vous pourrez voir au Musée des Arts et des Sciences de Brooklyn.

Spécialisé dans les animaux d'Afrique, il partait souvent en expédition (il a participé à un safari en Afrique avec Theodore Roosevelt en 1909) pour chasser des animaux pour les expositions de musées ou pour trouver l'inspiration et rendre ses travaux encore plus réalistes.

Notamment ceux concernant les gorilles. Au début du XXème siècle, les informations sur les primates n'étaient pas aussi nombreuses et concrètes. Il n'y avait presque pas de gorilles dans les zoos et la seule façon d'en savoir plus sur eux était à l'époque de les tuer pour pouvoir les examiner et les présenter dans des musées. Pendant 12 ans, c'est ce qu'a fait Akeley.

Mais un jour de 1921, après avoir tué plusieurs gorilles au Mt. Mikeno, Akeley a eu un nouveau sentiment. Il a alors passé le restant de sa vie à protéger les gorilles en créant, en 1925, le Virunga National Park au Congo, premier parc de ce genre en Afrique. Il est malheureusement décédé un an après au Mt. Mikeno.

Mais vous avec la chance de découvrir son histoire et ce qu'il a laissé derrière lui. Le hall portant son nom dédié aux mammifères d'Afrique a été un gros succès lors de son ouverture en 1936 grâce aux dioramas qui recréaient parfaitement les paysages d'Afrique avec zèbres, éléphants et chimpanzés inclus.

Encore ouvert aujourd'hui, ce hall est un des endroits préférés des visiteurs dans le musée. N'oubliez pas de voir les autres dioramas répartis dans le musée comme celui du Hall des mammifères d'Amérique du Nord et bien sûr, la reproduction de la baleine bleue suspendue, emblème du musée d'histoire naturelle de New York.

Hall des météorites Arthur Ross

Ce hall qui porte le nom d'un des défenseurs de Central Park, présente la plus grande météorite du monde : the Cape York meteorite. Elle a percuté la Terre il y a environ 10 000 ans.
De nombreux autres fragments de météorites sont exposés dans cette salle.