Baseball New York - Yogi Berra

Baseball à New York - Yogi Berra

Certains joueurs de baseball sont célèbres pour leurs actions sur le terrain, d'autres pour celles en dehors du terrain. Certains pour leur apogée, d'autres pour leur perte de vitesse.

Et dans l'histoire du baseball, il n'existe qu'un seul joueur dont tout le monde se souvient, pas seulement pour son jeu, mais surtout pour son intellect.

C'est homme jouait dans l'équipe des New York Yankees. Il s'appelait Yogi Berra.

Yogi Berra et ses célèbres commentaires

Yogi Berra

En 1942, c'est un tout jeune Yogi Berra qui rejoint les Yankees. Son nom complet est Lawrence Peter Yogi Berra. Il vient de Elizabeth Street et joue dans de petites ligues.

Il est si jeune que les Yankees ne savent rien de lui. Mais ils apprennent que St. Louis Cardinals le veux dans l'équipe et décident de les devancer en l'achetant en premier. Il paient alors 500 dollars. Mais la seconde Guerre Mondiale commence et Berra doit rejoindre l'armée. Il se bat contre les nazis en Normandie, contre les fascistes en Italie etc.

Il est de retour à New York en 1945. Les Yankees ne savent toujours pas réellement qui il est. Mais ils apprennent que les Giants ont fait une offre pour Yogi et décident de la garder, histoire d'ennuyer les Giants. En 1946, il fait officiellement partie de l'équipe. En 1951, 1954 et 1955, il est nommé meilleur joueur de l'année.

Yogi Berra finit par entraîner les Yankees. Mais ce qui a fait de lui la personne si célèbre qu'on connaît aujourd'hui n'est pas essentiellement son talent sur le terrain ou ses profondes connaissances sur les techniques du baseball remarquées lorsqu'il est entraîneur, mais plutôt son aisance d'élocution.

Pendant des années, il ravie les journalistes et fans de commentaires presque aussi surprenants que ceux de Groucho Marx. Ces pléonasmes font le bonheur de tous et jamais, en tous cas à l'époque, l'on avait eu une personne expliquant ses sentiments et des situations dans le domaine du baseball et de la vie en général aussi perspicace.

Exemple. Sa femme un jour lui demande : "Tu es né dans le Missouri, tu as grandi et joué à New York et maintenant tu vis au New Jersey. Où voudrais-tu être enterré ?" Yogi alors répond : "Je ne sais pas, Carmen. Surprends-moi !"

C'est avec des aphorismes comme ceux-là que Yogi Berra est a marqué New York. Et notre page ne pourrait être complète sans quelques phrases célèbres du joueur :

  • "The future ain't what it used to be." - L’avenir n’est plus ce qu’il était
  • "The game isn't over until it's over." - Tant que ce n'est pas fini, ce n'est pas fini.
  • "It's like deja vu all over again." - C'est comme un déjà vu en continu.
  • "Nobody goes there any more – it's too crowded" - Plus personne n'y va, il y a trop de monde.
  • "It's tough to make predictions, especially about the future." - Il est difficile de faire des prévisions, et tout spécialement quant au futur.
  • "If you don't know where you are going, you might wind up someplace else." - Si vous ne savez pas où vous allez, vous finirez certainement à un autre endroit.
  • "You can observe a lot by just watching." - On arrive à observer énormément simplement en regardant.
  • "I never said most of the things I said." - Je n'ai jamais vraiment dit la plupart des choses que j'ai dites.
  • Alors qu'on lui demandait en combien de part couper sa pizza, il répond : "Quatre, je ne pense pas que je puisse en manger huit".
  • "I made a wrong mistake." - J'ai fait une fausse erreur.