Baseball - New York Yankees

Baseball à New York - Les Yankees

New York Yankees

Les joueurs de New York Yankees sont ceux qui gagnent presque toujours. Jamais dans l'histoire du sport en général, une équipe n'a pu se vanter d'une hégémonie pareille.

Et personne ne peut expliquer le pourquoi de tant de réussite.

La raison la plus rationnelle semble être celle donner par des experts scientifiques mettant en avant la chance (souvent confirmée même lors de moments cruciaux), la sorcellerie (la malédiction Babe Ruth) et bien sûr l'unique intellect de Yogi Berra.

L'histoire des New York Yankees

Mieux vaut ne pas demander des renseignements sur la naissance des Yankees à New York. Les New-Yorkais imagineront toutes sortes d'origines ésotériques à l'équipe. Comme si Dieu lui-même avait fourni à Joe DiMaggio une batte de baseball et lui avait ordonné d'aller frapper la balle.

Pour être honnête, leur histoire est bien plus banale.

L'aversion des Yankees pour la défaite rend parfois les joueurs insupportables aux yeux des fans de sport. Mais même le plus acerbe des critiques devra reconnaître que l'équipe n'est rien sans ses joueurs de légendes.

La naissance des Yankees

NY

En 1903, un groupe de marchants achète la franchise Baltimore Orioles avec l'idée de les faire venir à Manhattan et ainsi avoir leur propre équipe.

Une nouvelle équipe était alors formée mais n'avait pas de nom. Puisqu'ils jouaient au sommet d'une colline, le nom de "Highlanders" (montagnards, littéralement) leur a été donné. Mais une fois ayant changé de domicile et s'entraînant à Harlem, le nom de Highlanders n'avait plus beaucoup de sens. Au fur et à mesure du temps, les journalistes commençaient à simplement les appeler "Américains" - "The Yankees". En 1913, le mot devient le nom officiel de l'équipe.

Uniforme des Yankees

En 1909, l'emblème des médailles dédiées aux policiers de New York décédés est copié : le célèbres "N" superposé à un "Y" devient officiel, design qui vaut aujourd'hui plusieurs millions de dollars. Et c'est en 1912 que les célèbres rayures bleues et blanches font leur apparition.

Babe Ruth

Babe Ruth

En 1920, les Yankees achète pour un demi million de dollars, un joueur pas très grand, un peu rond et qui avait déjà 26 ans. Mais il jouait dans la meilleure équipe de l'époque : les Boston Red Sox.

Mais l'investissement en a absolument valu la peine. Ce joueur s'appelait George Herman Babe Ruth et allait devenir LA star de légende du baseball à New York.

C'est cette même année que les Yankees remporteront leur premier titre, et ils n'ont pas arrêté depuis. Les Boston Sox, de leur côté, ont enchaîné les défaites et n'ont retrouvé la réussite que lors des World Series de 2004. Le nom de "Babe Ruth Curse" (la malédiction de Babe Rutgh) est alors utilisé pour y faire référence.

L'équipe que Babe Ruth a construite

L'année 1921 ayant été parfaite, les Yankees décident qu'ils méritent d'avoir un nouveau stade : le maintenant très célèbre Yankee Stadium (n'hésitez pas à le visiter, il se trouve dans le Bronx), également connu sous le nom de "the house that Babe Ruth built" (la maison qu'a contruit Babe Ruth).

Mais le problème est qu'en 1922, Babe Ruth ne réussit plus rien :. il boit, se bat avec les arbitres et perd les points les plus importants. Un jour, un sénateur américain le réprimande publiquement et Babe Ruth se met à pleurwer. A l'humiliation s'ajoute la victoire aux World Series des Giants (autre équipe de New York à l'époque) : sale temps pour les Yankees.

En 1923, la sasion commence avec un match des Yankees contre une autre grande équipe : les Red Sox, ancienne équipe de Babe Ruth. La tension est à son comble et les exigences nombreuses. Plus de 65 000 personnes assistent au match dans le stade des Yankees et on calcule qu'au moins 15 000 autres restent en dehors.

L'homme du match le commence sur le banc. Lorsqu'il entre enfin sur le terrain, il est hué et les commentateurs le disent "fatigué et vaincu" dans les speakers.

Et puis George Herman Babe Ruth, le gros, fatigué, alcoolique...frappe la balle, court tout autour du terrain et réussit le plus beau home run de l'histoire. Les bouts de ticket de ce jour se sont vendus 300$ et le programme du stade 14 400$. C'est ce jour là que Babe Ruth est revenu sur le devant de la scène et a acquis le statut de légende et c'est aussi à partir de ce moment que la domination incontestée desYankees sur le terrain a commencé pour ne plus s'arrêter jusqu'à encore aujourd'hui.

En 1934, lorsqu lesYankees achètent Joe DiMaggio (autre héro de l'histoire de l'équipe), Babe Ruth comptabilisait 700 home runs.

Lou Gehrig

Et puis il y avait Lou Gehrig, un des meilleur joueur de l'histoire des New York Yankees. En 1939, après avoir essayé de retrouver son magnifique jeu, il annonce sa retraite. On finit par savoir que l'étrange maladie qui l'avait fait souffrir pendant de longues années était en réalité une atrophie musculaire progressive.

Lors de son discours d'adieu, le jour de l'Independence Day, il dit ne pas être triste ou malheureux. Il dit être fiers de ce qu'il a fait pour les New-Yorkais et honoré de leur affection au cours de sa carrière. Il achève son discours en disant : "Aujourd'hui je me considère un homme l'homme le plus chanceux sur Terre". Il meurt 2 ans plus tard des suites de sa maladie.