Gangs de New York

Les gangs de New York

New York tient une grande partie de sa fascinante personnalité de son urbanisme particulier. Basé sur un modèle médiéval, avec des princes et des princes et des indigents vivant presque ensemble, le résultat a été celui d'une civilisation plutôt intéressante.

Des villes et quartiers faits de maisons similaires et de personnes similaires tendent à créer des tensions et des peurs envers le monde extérieur. New York allait au contraire devenir l'opposé de tout cela.

L'histoire de deux parties

Old Brewery

Les trois maisons les plus sordides où il était possible de sous-louer une chambre dans New York était la Old Brewery (ancienne brasserie où l'usine de bière Coulter à Collect se trouvait auparavant), Gotham Court sur Cherry Street (autrefois maison de George Washington en tant que premier président du pays et aujourd'hui accueillant des locaux de la municipalité) et Arch Block sur Sullivan Street. A Water Street, il était fréquent de voir des combats entre chiens et rats.

Il y avait aussi un homme qui travaillait dans ce qu'on appellerait aujourd'hui le show business. Son job consistait à arracher avec les dents la tête de rats pour les donner en échange de quelques pièces.

Tammanend The Affable

La vie politique, comme toujours, tournait autour de deux grands partis. Il y avait Tammany Hall (futurs démocrates), avec des hommes qui étaient complètement corrompus et qui devaient leur nom à un ancien chef Indien : Tammanend The Affable, leader des Indiens Lenape. Et puis il y avait les Know-Nothing (futurs républicains), totalement anti-immigration et anti-catholique et surtout anti-Irlandais. Inutile de dire que bien sûr, le Tammany Hall était mené par un Irlandais.

En 1855, on comptait plus de 30 000 membres dans chaque parti. Tous étaient profondément corrompus et adeptes de fraudes électorales.

Gangs de New York : The Boss vs. The Butcher

Le leader des Know-Nothing était un boxeur aux mains nues appelé William Poole, surnommé Bill the Butcher (Bill le boucher). Tammany Hall, de son côté, était mené par William Boss Tweed, pompier et politicien Irlandais.

Tweed est connu pour avoir créé la machine politique la plus efficace de l'histoire des Etats-Unis. Il a volé près de 200 millions de dollars aux contribuables de New York entre 1865 et 1871, manipulé chaque élection à laquelle il participait et contrôlé personnellement la police de la ville. Pour gérer la police new-yorkaise, il a appliqué une logique de libre marché : ainsi, pour passer de shérif adjoint à sergent, il suffisait de lui payer 1 600$ ; pour une promotion de sergent à capitaine, la somme était d'environ 12 000 $, etc.

Le Tammany a plus ou moins géré la ville de New York jusqu'en 1934, lorsque Fiorello LaGuardia est devenu maire, moderne et honnête, chose sans précédent à New York et provoquant l'arrivée d'une nouvelle ère en politique locale. Beaucoup de Tammanies sont alors passé à des gangs plus raffinés, ce qui jusqu'en 2011 était comme une tradition de la ville.